Serveur RP Français Project Zomboid - Build 37.14 - Inscriptions OUVERTES
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal intime de Liryko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liryko Fushia



Messages : 11
Date d'inscription : 09/07/2017

MessageSujet: Journal intime de Liryko   Mer 12 Juil - 20:06

Journal Intime de Liryko , journal violet et rose sellé par un cadenas en or , clé unique détenue par Liryko , offert par sa mère pour son 8 éme anniversaire. certaines pages sont manquante , illisible ou couverte de sang.

Journal de Liryko

09 août 1974 : aujourd’hui j'ai 8 ans, papa et maman m'on organisée une super fête d'anniversaire avec mes amis d’école et surtout Léa et Lucien mes meilleurs amis ont est inséparable, ont a fait une bataille de bombe a eau , on a explosée une pignata , papa n'a pas arrêté de faire le clowns XD , c’était trop drôle , maman m'a offert ce merveilleux journal intime , depuis le temps que je rêvé d'en avoir un , c'est vraiment le plus beau des cadeaux, Léa en était toute jalouse :p , papa ma dit qu'il viendrais fouiné dedans et que j'ai intérêt a bien le cachée , ha ha ha qu'il n'y penses même pas avec ma super cachette il le trouveras jamais ^_^

13 novembre 1974 : il fait de nouveau froid , les vacance son déjà finie, je ne les ais pas même vue passée , je suis ravie de revoir Léa et Lucien, et de reprendre l'école ont vas encore faire un tas de farces a madame Polik je crois que cette fois ont vas se surpassée Very Happy , mes amis m'ont beaucoup manquée , de retour du japon la ou papa travail , il est dans une grande société de médicaments , elle porte un nom bizarre , je n'arrive jamais a le retenir , je demanderais a papa a l'occasion.


15 Décembre 1976 : cette année papa a pu prendre du temps avec son travail , nous ne somme donc pas pas aller au japon comme les dernière fois , pour une fois on vas passer noël ici , et pour la première fois de ma vie j'ai vue tomber la neige ^_^ , c'est si beau , avec Léa et Lucien ont a fait un bataille de boule de neige c'était grandiose Smile , a nous deux Lucien avais aucune chance :p Lucien le barbare a été finalement été vaincue.


19 mars 1982 : ah la poisse :/ cette année c'est les exames du lycée , quel plaie , entres les expos et les devoirs pas même le temps de faire une soirée entre copine :,( , je m'en fiche demain soir je sors avec Léa ont vas a la teuf de Dj Brade , Se gas est trop craquent , ont l’admire tant il a vraiment trop la classe , même si papa ne veux pas , je ne peux raté cette soirée qui risque d'être mémorable.


29 juin 1990 : les études sont finie , bienvenue dans la société métropolitaine de l'homme monde fait d'argent qui attire l'argent , papa et maman depuis un petit moment ne sont plus ensemble , papa passe son temps au travail depuis il est devenue cadre de la société Brizimak Médical , quand a maman elle est en voyage d'affaire en espagne j'ai pas souvent de ces nouvelles , pour ma part j'ai pris mon envole , il y en as eu du chemin depuis que j'ai ce journal c'est incroyable comment le temps s'écoule comme de l'eau.

23 août 1991 : cela fait maintenant 4 ans que je vie en colocation avec Léa , Lucien est partie en Bolivie pour son doctorat d'histoire , un vraie historien , il parcours le monde en soif d'histoire , " je veux découvrir les mystère de la terre " disais t'il il est surtout crazy XD , j'ai décrochée ce poste en droits il y as de ça 3 ans et demis , c'était pas une mince a faire les postes sont cher mon cursus a bien du poids mais c'est un milieux vraiment hardcore , les gens se marche dessus , c'est triste.

25 Mai 1992 : Léa et moi nous nous somme séparée elle c'est mariée avec Brade , ce Dj qui l'aurais crue, il a bien changée depuis je me demande si c'était une bonne chose , il est si étrange il traîne avec des personnes que je jugerais de peu recommandable, je lui ais dit a Léa , elle me le disais sans cessé "l'amour est aveugle" , elle me disais aussi "tu ne peu pas comprendre tu devrais essayer" , vue la mentalités des gens je ne préféré pas pour l'instant, ont a choisie notre voie , ainsi est la vie.

30 mai 1993 : Rosewood , j'en avais ras bol des grand ville , un peu de détente dans une petite ville quoi de mieux , j'ai sautée sur l’occasion , la paix , la nature loin de cette corruption omniprésente , dans l’ensemble une super promotion , les média n'arrête pas de parlée de cette épidémie qui sévis a l'est du continent , pére m'en a vaguement parlée , il m'a dit que les média ne raconte que des salade , cette épidémie n'es d'autre qu'une pandémie totalement hors de contrôle tout comme la peste noir , pére dit qu'elle est extrêmement virulente et contre dit totalement ce que dit les médias sur ces effet sois disant bénin que propage les médias.

03 décembre 1993 : les malades s’entasse dans la clinique il ont tous l'air vraiment mal en point pére ne répond plus au téléphone , les téléphones ne fonctionne plus , la ville a été placé en quarantaine comme la majore partie du continent ça craint vraiment , les médias tourne en boucle pas moyen de comprendre quoi que cela sois , mes collègues en ville m'ont narrée que c'était l'enfer , privée d’électricité et d'eau , pillage , émeutes , viols , sans compté le nombre incroyable de meurtres les autorités débordée m'en voie pas la fin , je crains que cela ne nous rattrape ici , mais que ce passe t'il ? le monde est t'il devenue fou ?

décembre 1993 : mais c'est horrible... , des cries des pleures des coups de feux , des fracas de vitre , ... je n'ais pu fermée l’œil de la nuit quelque chose a frappée brutalement a ma porte avant de la brisée ce que j'ai vue n'était que abomination terrifiée par son élan a mon encontre, j'ai attrapée la première chose a ma portée et je lui ais fendue le crâne ... mon journal lui ais resté dans le crâne , je suis resté tétanisée devant cela sans pouvoir bouger , a l'aube dehors il y en avais une dizaines , des inconnues , mais aussi des connaissances , j'etait horrifiée , les malades se dévorait entre eux , ils avançait en petit groupe , ils sont entré dans les logements vosins , ils se sont dirigée vers le miens dans ma tête cela se bousculée a tout vas , resté ici est devenue bien trop dangereux , la pénurie a fait que la nourriture manque , ces monstres sont partout , il me faut survivre il n'y as pas d'autres solution , tout semble s'être écoulée avec cette pandémie , je me dois de partir d'ici , il dois surement avoir une explication a tout cela , des survivants ... s'il y as une chance je dois la saisir.

Je quitte a tout jamais la vie tranquille que je mené autre fois , pére , mére , Léa , Lucien , j'espère que vous allez bien , j'espère vous revoir un jour , je laisse mon journal avec mon ancienne vie , je pars en quéte pour ma propre survie.

Liryko Fushia


Dernière édition par Liryko Fushia le Jeu 13 Juil - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liryko Fushia



Messages : 11
Date d'inscription : 09/07/2017

MessageSujet: Journal de bord de Liryko   Jeu 13 Juil - 13:11

Journal en cruir relier par une ceinture dérobé chez un voisin , ou Liryko note ces péripéties et mésaventures dans le nouveau monde.

Journal de survie

21 décembre 1993 : je viens tout juste de quitté le confort de ma maison , j'ai pris le maximum de choses qui est malheureusement maigre avant l'attaque de ces monstres.

Aprés avoir pris mon courage a deux mains et ignoré les hurlements je suis rentré chez mes voisin , tel a été ma grossière erreur de les appeler au vif eux même en piteux etat me prient pour cible , ces créature de plus de voir entendent parfaitement bien :/ sans aucun moyen de me défendre , j'ai quitté les lieux.

Ne fessant pas deux fois la même erreur la discrétion etait de mise je me faufilas dans le logement suivant , 2 cadavres jonché sur le sol du salon en total décomposition , la cuisine fut ma priorité , de l'eau de la nourriture en faible quantité , c'etait mieux que rien , la salle de bain fut mon deuxième choix , des médicaments et autres objets de premier secours ne serais pas de luxe pour prévenir tout pépin a l'avenir malheureusement vide ...
L'étage en toute prudence malgré la coupure de l'électricité, après un coup d'oeil terrifiée de chaque pièce qui par chance c'est avéré vide , mise a part quelques vêtements ,une montre et un vieux journal vierge rien de réellement bien utile , en descendant les marches et en me dirigeant vers la porte d'entrée les deux cadavres qui etait dans un état lamentable se mirs a rampé en ma direction , pris de stupeur je me mis a courir vers la porte d'entrée ou une autre de ces bestioles se pointa , je fit demi tour le coeur en sursaut et pris la fuite pars la cuisine , n'eyant pas même le temps de souffler un instant car d'autres me prient en chasse , je me suis abrité dans un autre logement je ne mis suis en rien attardé la nuit commencer a tombée et une fine pluit qui m'incitais a me trouver un abris au plus vite etant en décembre et sans électricité les températures etait basse et il n'y avais point de chauffage , avec quelques débris laisser pars ces vil créatures je mis au point un feu de camp a l'intérieur d'un garage , et je mis la main sur ma toute première assurance vie une batte de baseball en aluminium, magré cela la nuit s'annonçait difficile tout comme les prochains jours.

22 décembre 1993

Je n'ais pas pu fermer l oeil de la nuit la pluit c'est renforcer, Blotti au prés du feu qui etait le seul réconfort dans se monde ténébreux étrangement calme vue les précédents événements, quelque cris et coup de feu subsiste encore au loin emporté par le vent , le vent emporte encore les dernier espoirs des rare survivants.

A L'aube je repris mes recherches en direction du quartier pavillonnaire central erranté de fatigue, recherchant désespérément des vivres et des outils qui serait susceptible d'augmenter mes chances de survie , après de longues heures de recherches et de nombreuses frayeurs qui m'ont valu plusieurs bleus dans les précipitations , en évitant les troupeaux de revenants , car oui ils forment des groupes pas spécialement bien organisée, mais mortelle a qui manque de prudence j'y ais bien failli y faire les frais , je me dois d'être bien plus vigilante a l'avenir.

Je me suis réfugier dans une de ces demeures , voyant que visiblement le rdc est une trés mauvais lieu d'ont la majorité des portes et fenêtres sont brisé , j'ai donc investir le premier étage et pris soins de bloquer tant bien que mal l'accès aux escalier et crée une corde de sortie de fortune avec des draps , c'est pas le luxe mais cette nuit fatiguée comme je suis cela sera le bienvenue , profitant du reste de l'après midi pour rechercher les vivres tant requis , après avoir mis a main sur une carte de Rosewood , mon attention c'est porté sur trois point stratégique déciminé au travers de la ville en complète désolation , 2 les super marchés et restaurants , s'il y as bien un endroit ou trouver de la nourriture c'est bien ici , la clinique de Rosewood est le lieu le plus préconisé concernant les médicaments et le dernier point n'est d'autres que le commissariat et la caserne des pompiers locale pour l'armement ,
Aprés plusieurs lutte contre ces mangeur de chair , car oui je n'hésite même plus a les combattre survie obligé ne plus avoir d'état d'âme fait partie des règles de la survie.

Le bilan étant mitigé les risques en valais toute fois la chandelle j'ai pu faire des réserves de matériel médical par chance la clinique n'avais que trés peu été pillé , niveau nourriture tout se qui était frais a pourrie faute d'électricité j'ai tout fois de quoi tenir une dizaine de jours tout au plus , l'eau potable se fait rare subsiste encore quelques rare point d'eau une solution dois être étudié, concernant l'armement j'ai pu mettre la main sur un pistolet et un fusil de chasse , bien que je sais correctement m'en servir cela pourrais bien mettre utile a condition de mettre la main sur des munitions ...

Jai pu finalement passer une bonne nuit réparatrice , je ne pensez pas retrouvé le sommeil dans de tel circonstances , la fatigue avais eu raison de moi , je me suis levée tout fois en sursaut vérifiant si rien ne c'est infiltré dans mon logement et si je n'avais point de blessure , les grondement se fessait entendre de toute pas , proche du centre ville les horde de revenants était de plus en plus omniprésente et grande je ne pouvais resté d'avantage de temps il me fallait m'éloigner de la ville trouver un lieu plus facilement defendable , un lieu ou je serais en sécurité ou je pourrais vivre en autarcie , mon choix c'est porté sur une zone pavillonnaire au nord Est de Rosewood , c'etait autre fois des maison de famille riche , en faire une place forte et un refuge pour les autres survivants serait une excellente idée avant cela il y as beaucoup de pain sur la planche , il reste peut être un espoir ... je ne vous oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Liryko Fushia



Messages : 11
Date d'inscription : 09/07/2017

MessageSujet: Re: Journal intime de Liryko   Jeu 13 Juil - 22:35

26 décembre 1993


j'ai commencer a renforcée mon nouveau logement , les ressources avoisinante me sont d'une grand aide , mais les zombies sont de plus en plus nombreux et j'ai de plus en plus de mal a les repoussée ce qui devais arrivée arrivas, une plusieurs énorme horde pris d’assaut le lotissement mon logement ne fut point épargnée pas même celui de mon voisin , , j'ai dut fuir , abandonnant tout se que je possédais , après plusieurs tentatives pour délogée ces hordes démoniaques , je parviens a réduire leur nombres , j'ai réussie j'ai pu récupérée un petit morceau de mes biens , mais il reste encore beaucoup , c'est extrêmement risquée , mais sans cela , cela signeras ma perte ... je dois le faire , je rentre je prend je ressort ... si jamais je ne reviens pas dite a ma famille et mes amis que je les aimes et que je me serais battu jusqu'au bout.

les autres page sont totalement vierge ...


une voix venant de l'au delà : que mon enfant repose en paix , après avoir fait de se mieux , après avoir surmontée tant d'épreuve qui se sont avérée vaines, elle nous a rejoins dans le royaume de l'au delà , voici , c'est la fin des temps .... il n'y avais aucun espoirs de survie ..... voici le récit de sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal intime de Liryko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal intime de Liryko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Blake
» Nicola Piovani
» Freddie Mercury par Freddie Mercury (livre)
» [TV] Tokio Hotel dans le Petit Journal de Yann Barthes
» [journal] Journal de Montréal - weekend 21 novembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kitsune RP :: Zone Role Play-
Sauter vers: